00-00-1895
Paris - Besançon

. 1         Paul Guinard ( Fra)
. 2
. 3        Jean-Marie Corre ( Fra)



12-05-1895
Bordeaux - Paris
afstand: 591 km

.1       Charles Meyer ( Den)
.2       Jean Marie Corre
.3      Henri Couilliboeuf ( Fra)




et 1895, le pilote Jean-Marie Corre se lance dans un Tour de France sur une machine dotée d'un cadre en alliage d'aluminium.


en 1895, le coureur Jean Marie Corre introduit un vélo subventionné avec un cadre en alliage d'aluminium au Tour de France.


(voir affiche)

Corre et Le Vélo + Le Tour 'de France'
Vélocipédique
1892: Terront et Corre pendant la 1000 compétition de kilomètres
Jean Marie Corre
Corre arrived third, about two hours after Cotterau and Stéphane.

texte selon Wilfried Journée :
1892 : Corre n'est battu que de justesse par le légendaire super champion Terront dans un duel sur piste sur (mille) 1000 km.
1895 : Corre parcourt seul un Tour de France pour tester un cadre de vélo en aluminium.
Cela a donné plus tard l'idée d'organiser un Tour de France annuel.
On peut donc dire que Jean Marie Corre est le fondateur de l'actuel Tour de France
Corre, dont nous avons déjà parlé de son combat contre Terront lors de la course "Champ de Mars" à Paris, a franchi la ligne d'arrivée en troisième position, environ deux heures après Cotterau et Stéphane.
Sachant que Corre détient le record de la course de 1000 kilomètres qui s'est déroulée sur la route de Brest le 6 septembre 1892. Ces 1000 km ont été parcourus en 58 heures et 37 minutes. Il est né à Plestin-les-Grèves en Bretagne le 21 mai 1864
Corre détient le record de la course de 1000 kilomètres qui a eu lieu le 6 septembre 1892 sur la route de Brest. Ces 1000 km ont été parcourus en 58 heures et 37 minutes
1893
Dans la course Paris Brest, des vélos Paris Humber ont été utilisés pesant 21,5 kg.
Les vélos étaient équipés d'un frein à l'avant via une poignée et de pneus démontables des frères Michelin.
  Il est remarquable de constater à quel point certaines choses étaient déjà organisées et soigneusement préparées dans la préhistoire du cyclisme.

Les adversaires de Jean Marie Corre sont Charles Terront (né le 25 4 1857 à Saint-Ouen) et Jiel Laval.
La course a commencé le matin du dimanche 06.09.1891 avec. 206 participants pour un parcours de 1 200 km. La course a rapidement suscité beaucoup d'intérêt de la part du public. Terront surnommé Charly est arrivé premier à Brest et après 40 minutes Jiel Laval. Comme Terront, il a aussi bu du bouillon et mangé une poire, et après 5 ou 6 minutes de pause il est reparti. Il n'a pas l'air fatigué, mais il est toujours furieux de la route racontant ses incidents. Corre s'était arrêté troisième à Brest après un long voyage difficile et avait décidé de dormir quelques heures. En conséquence, le groupe de tête était composé de deux hommes et la course s'est soldée par un duel entre les deux. En route dans l'obscurité, Terront a subi une fracture continue, mais elle a été réparée par son entraîneur.
A 6h45 du matin le mercredi 16 septembre 1891, Terront était arrivé à Paris devant une foule curieuse de 10 000 personnes, dont beaucoup avaient passé la nuit dehors à attendre l'arrivée du vainqueur.

1196 km, 71h37 heures sans dormir pour une moyenne de 16 km/h. Cet exploit a beaucoup contribué à l'engouement du public pour le cyclisme.

Jiel Laval est arrivé deuxième 7 heures 40 minutes plus tard, le lendemain (jeudi 17 septembre) Corre est arrivé troisième et Coullibeuf quatrième.
Au total, 99 hommes sur 206 participants ont bouclé la course en quinze jours.
27-05 -1893 
Bordeaux-Paris





2e à Paris - Clermont-Ferrand 

1     Henri Farman           FRA    
2     Jean-Marie Corre     FRA    
3     Charles Hoden        GBR   
Illustration 1895 - dans la livre Prosport 1980 "Les mémoire de Terront" ISBN 2-903462-02-X
Course Corre et Terront a 26-02-1893 dans le Palais des Machines du Champ de Mars.
1893
Paris Brest Paris 06-09-1891 a 16-09-1891
Il s'installe dans la capitale et devient membre du club des cyclistes à Paris, sans oublier sa Grande-Bretagne natale, où il se marie en août 1892.
Il répète le parcours Paris-Brest-Paris en septembre 1892 en défi à Charles Terront. La concurrence entre Terront et Corre est si forte que les deux hommes finissent par s'affronter "en duel" avec un match couru les 24, 25 et 26 février 1893 sur une distance de 1000 km et pour la somme de 5000 francs. Corre distancé par Terront de 9km après presque 42h de course.
Bien que battu, le public parisien l'apprécie pour sa bravoure à la manière d'un « Poulidor ».
Ce genre de défi athlétique surhumain reflète une énergie et une endurance phénoménales, puisqu'il s'accomplit presque sans interruption avec une pause de moins d'une demi-heure à deux coureurs !
Quand le vélo rapporte alors à Corré quelques sous, cela ne lui permet pas de subvenir aux besoins de son foyer. Il ouvre également un magasin de vélos à Levallois-Perret.
Record du monde en 1897 au vélodrome de Rouen à 671 km en 24 heures
La passion des défis extraordinaires grandit encore en 1894 pour affronter le vainqueur de Bordeaux-Paris, dans une course Auguste Stéphane de 1000 kilomètres, mais est vaincu, bien que sa formation ait été faite par un certain Henri Desgranges.
En l'an 1894, l'insouciant Jean-Marie Corre courut trois matchs de 1000 km. On peut supposer que le corps humain subit dans ce type d'épreuve d'endurance où le cycliste pédale derrière un coach pendant près de 40 heures d'affilée avec un repos limité à quelques dizaines de minutes seulement.
Considéré comme l'éternel second, Corré perd la sympathie du public, mais ne renonce pas aux courses cyclistes lorsqu'il se tourne vers les longues distances record jusqu'en 1897. Cette année-là, il bat le record du monde des 24 heures sans entraîneur du vélodrome de Rouen surfant à 671 km.
Entreprenant et pionnier, Corre décide également de se lancer dans un tour de France. Avec des étapes d'une journée de 200 kilomètres, il a bouclé son périple en 25 jours avec un car couvrant une grande partie du parcours.
Il n'est pas le seul à faire un tour de France à vélo.
Nul doute que le journaliste Geo Lefevre, quelques années plus tard, s'inspire de ces tentatives individuelles pour faire sauter l'idée du Tour à son rédacteur en chef Henri Desgranges.
En 1896, nos intrépides cyclistes, soucieux de faire leur publicité, prennent le départ de la course Paris-Saint-Pétersbourg. Mais de fortes pluies battent les concurrents qui ont des pédales d'eau. Pour ne rien arranger, il casse sa roue avant dans un caniveau. Ces événements n'ont pourtant pas entamé la farouche détermination du coureur qui s'amuse à battre le record de son vieil adversaire Terront, Saint-Pétersbourg-Paris, qu'il a réussi à battre très nettement.
La prise de 24 heures sans entraîneur sur le vélodrome de Rouen à 28 km/h de moyenne marque son ultime exploit cycliste en septembre 1897.
Depuis peu, Jean-Marie, curieux des nouveautés, couvre les premières motos et voitures plus vite qu'un vélo et sans effort. Il s'accroche rapidement à son vélo pour signer un contrat avec un pilote de moto à domicile.
Et le voici au départ d'une tentative de record en moto sur le Paris-Berlin en novembre 1897, il se consacre avec succès aux courses de motos et de tricycles pétroliers.
De plus, il continue d'étendre les cycles de production et de vente de son entreprise
Fin mai 1891, Jean Marie CORRE s'est inscrit à la course cycliste Bordeaux-Paris. Il a terminé huitième de ce match, mais s'est soudain retrouvé sous les feux de la rampe car qui était cet homme qui pouvait facilement terminer huitième sans préparation et sans entraîneur ?
Corre fait seul un Tour de France en 1895 pour tester un cadre de vélo en aluminium.
Cela a donné plus tard l'idée d'organiser un Tour de France annuel.
On peut donc dire que Jean Marie Corre est le fondateur de l'actuel Tour de France
1898
1895
1891
1892
1893
Louis Cottereau
Wielerwedstrijden:

27-05 -1893 
Bordeaux-Paris 1893
afstand: 572 km

·  1
Louis Cottereau FRA
  ·  2
Auguste Stephane FRA
  ·  3
Jean-Marie Corre FRA




Corre a arrêté le cyclisme en 1898 parce que tout le monde s'est dopé. Jean Marie Corre a refusé de prendre ces stimulateurs musculaires. Corre a pris la décision cette année-là de conduire avec un moteur comme entraînement au lieu de conduire avec du dopage.
CORRE
LA LICORNE